Bulletin d'adhésion
 
- Test d'Aptitude à l'Utilisation
 
 
Généralités

L'épreuve de mordant du TAU est destinée à apprécier les qualités de stabilité émotionnelle et de courage innées chez le berger allemand.

Le TAU est obligatoire pour l'obtention de la cotation 3 (excellent).
L'homme d'attaque est choisi par l'organisateur.
Il est revêtu d'un costume d'attaque complet français.
La veste peut être remplacée par une manchette de type "Frabo" à la demande du conducteur. 

Organisation

Un test d'aptitude naturelle ne peut être organisé que dans le cadre d'une réunion S.C.B.A, après accord délivré par le siège de l'association.
 Il comporte deux parties :
  • une épreuve de non-émotivité (coup de feu 6 mm simple charge)

  • une épreuve de courage (attaque mordante de face avec deux touchés de cravache (soft stock) ou bâton fendu (bambou), selon la demande du conducteur)

 Les épreuves se déroulent dans un ring clos de dimensions raisonnables (minimum 20 à 30 mètres de côté) comportant deux ouvertures et une cachette.

Admission

Tous les bergers allemands mâles ou femelles confirmés ou non, âgés de 12 mois révolus et titulaires du CSAU, peuvent être présentés.
En cas d'échec, le chien peut être représenté.
Le nombre de tentatives n'est pas limité.

Epreuve de non-émotivité (coup de feu)

Le juge peut être assisté d'une personne.
Il choisit le moment opportun pour l'épreuve du coup de feu (deux coups ou plus si nécessaire).

 Les coups de feu sont tirés lorsque le chien est tenu en laisse molle, à une distance comprise entre 7 et 12 m.

Epreuve de courage

Les concurrents, un par un, sont soumis à l'épreuve de courage. La laisse est enlevée, le conducteur et son chien se dirigent vers la cachette qui dissimule l'homme d'attaque, le chien peut être tenu au collier et encouragé.

Lorsque le conducteur arrive à une dizaine de mètres de la cachette, sur ordre du juge, l'homme d'attaque, muni d'un bâton (bambou fendu ou cravache suivant le dressage), sort de la cachette dans une attitude type R.C.I. (bras plié) et menace l'équipe maître-chien.

La sortie de l'homme d'attaque se fait suivant une trajectoire légèrement arrondie, le bras plié en direction de l'équipe maître-chien. Le but de cette trajectoire est d'éviter un contact trop brutal entre l'homme d'attaque et le chien.

Sur ordre du juge, donné après que le chien ait aperçu l'homme d'attaque, le conducteur ordonne l'attaque.
Il est interdit à celui-ci de soutenir son chien ou de s'approcher de l'homme d'attaque pendant le mordant.
Le chien doit faire une prise franche et la maintenir environ 5 secondes.
S'il lâche sa prise avant la fin de ce délai, l'homme d'attaque reprend l'offensive.

Pendant le mordant, il y a deux touchés de bâton.
Le temps du mordant écoulé, le conducteur peut rappeler son chien ou aller le rechercher.
Il le reprend en laisse et l'exercice est terminé.

 
Tous droits réservés à la SCBA - Photos FH Aniwa.com - chienplus.com ©
 
Max Emil Frédéric von Stephanitz